Stratégie omnicanal : le rôle crucial des logiciels multi-constructeurs

Stratégie omnicanal : le rôle crucial des logiciels multi-constructeurs

Avec le développement des services bancaires omnicanal et des projets de transformation d’agence, les logiciels véritablement indépendants des constructeurs de matériel s’affirment comme la solution qui sort du lot
 
Une solution pour GAB smart client et multi-constructeurs fournie par un éditeur indépendant est la clé de la réussite
 
Le dernier rapport “Multivendor Software Report 2013” de l’institut de recherche britannique Retail Banking Research (RBR) montrait que la part de marché mondiale d’Auriga – en qualité d’éditeur de logiciels multi-constructeurs pour automates – était de l’ordre de 4 %. Suite à l’adoption de notre solution par d’autres grands groupes bancaires européens, le prochain rapport ne manquera pas de confirmer que la part de marché de la société s’est considérablement accrue.
 
Les nombreux avantages d’une solution pour automates de libre-service multi-constructeurs, conçue par une SSII véritablement indépendante des fabricants de matériel telle qu’Auriga, sont déjà bien connus. On observe des améliorations concrètes, notamment de la performance, de l’intégrité opérationnelle et de la disponibilité du service. De plus, dans l’enquête "ATM Software Trends and Analysis 2014", plus de la moitié (51 %) des établissements financiers interrogés ont cité une plus grande facilité de maintenance applicative et la possibilité d’extension à de nouvelles fonctionnalités comme étant les avantages clé d’un environnement logiciel multi-constructeurs. Un tiers (33 %) a souligné un moindre coût de développement, de test et de déploiement, tandis que 31 % ont pointé la possibilité d’ajout rapide de fonctionnalités à moindre coût. Pour toutes ces raisons, le logiciel multi-constructeurs est nettement plus avantageux qu’une solution de fabricant conçue pour gérer ses équipements et ceux de ses concurrents.
 
Dans le secteur des automates bancaires, l’offre de logiciels est disparate. De nombreux acteurs utilisent encore des applications de type "client lourd", où la majeure partie de la logique métier qui gère les règles et fournit les services se trouve côté client. D’autres utilisent des modèles logiciels dits "client léger", où la majeure partie de la logique métier réside côté serveur. En pratique, ni l’une ni l’autre de ces approches n’offre les mêmes avantages que la solution "smart client" d’Auriga, ‘WinWebServer’. La conception d’Auriga place tous les workflows locaux côté client, afin d’en garantir le parfait fonctionnement sans surveillance, et les fonctions web côté serveur.
 
La révolution du libre-service est soutenue par la transformation des agences bancaires
 
Dans le marché bancaire européen, les ‘3 grands’ traditionnels fournisseurs d’automates de libre-service et de GAB subissent une pression croissante de la part de nouveaux entrants. Les nouveaux fabricants font des avancées significatives en proposant des machines entrée de gamme ainsi que des automates multifonctions haut de gamme pour des agences de plus en plus complexes. En conséquence, on assiste ces dernières années à une baisse des prix, tout à l’avantage de la politique d’achat des banques. A l’avenir, l’environnement est amené à devenir encore plus concurrentiel, avec d’autres entreprises attirées par la vague croissante de projets de transformation d’agences bancaires. Les récents travaux de recherche d’ATMMarketplace ont confirmé que le rythme des transformations d’agences s’accélère. Une brève analyse des conséquences suggère que ceci posera dans les années à venir des défis majeurs aux banques concernées.
 
L’agence du futur sera aménagée et exploitée de manière très différente. Une gamme plus large d’automates y jouera un rôle, et aura forcément besoin d’une plateforme logicielle multi-constructeurs. Dans ce nouveau scénario, l’agence sera intégrée dans la plateforme omnicanal plutôt que d’évoluer séparément au sein d’un silo organisationnel. Il faudra un environnement omnicanal et cross-canal permettant aux GAB, appareils mobiles et autres automates de donner une expérience utilisateur intégrée et homogène sur l’ensemble des canaux de distribution. Le libre-service assisté est l’une des nouvelles fonctionnalités qui seront proposées dans la prochaine génération d’agences, opérant entre tablettes et automates. Ceci placera des services supplémentaires entre les mains des clients, par le biais d’agences dont les horaires d’ouverture seront bien plus étendus qu’aujourd’hui. Un environnement omnicanal est une attente des banques et de leurs clients, de plus en plus exigeants. Les banques doivent pouvoir répondre à ces attentes.
 
L’avenir est au logiciel multi-constructeurs et à la banque omnicanal
 
L’avènement de services bancaires omnicanal apporte des changements et des challenges intéressants dans la façon dont opère le secteur des automates. Auriga en a relevé cinq principaux.
                                              
  • A l’avenir, les fabricants de GAB ne fourniront plus le logiciel pour équiper le réseau d’automates des banques : 
De nombreuses banques achètent encore leur matériel et leur logiciel au même fournisseur, ce qui est sur le point de changer car elles cherchent à réduire leurs coûts et accroître l’éventail et la qualité des services aux clients.
 
  • L’offre d’équipements de libre-service s’est diversifiée :
Les banques doivent désormais se procurer leur matériel auprès de divers fournisseurs. Les conditions d’achat de GAB et autres automates de libre-service évoluent. La concurrence accrue entre fournisseurs existants et nouveaux mènera à une forte réduction du coût des équipements.
 
  • La norme XFS est devenue un « must » pour déployer un logiciel de libre-service véritablement multi-constructeurs sur tout type d’équipement :
L’avènement des normes de système de fichiers XFS permet aux banques d’utiliser une même application sur les équipements de divers fournisseurs. Les logiciels multi-constructeurs sont devenus la norme pour les automates, avec de nombreux avantages : intégration de réseaux complexes de libre-service, réduction des coûts d’exploitation en rationalisant la maintenance et les mises à jour, déploiement plus rapide du système. De plus, avec une plateforme logicielle unique, l’expérience client est continue sur tous les canaux grâce à une interface utilisateur homogène.
 
  • L’avenir est aux logiciels entièrement indépendants des fabricants de matériel :
Les éditeurs de logiciels indépendants des fabricants tels qu’Auriga font évoluer l’environnement grâce à des solutions véritablement multi-constructeurs. Parce qu’ils ne vendent pas d’équipement, les éditeurs indépendants n’ont pas de conflit d’intérêts avec les fabricants. Les banques bénéficient d’un meilleur prix et d’une plus grande sérénité dans leur stratégie d’achat de matériel de libre-service. L’intégration d’une vaste gamme de machines est facilitée, qu’il s’agisse de GAB standard ou recyclants, bornes ou automates de libre-service assisté. De plus, elles sont assurées de voir la performance optimisée sur tous types de matériel. Les relations fournisseurs s’en trouvent apaisées, en évitant certaines des difficultés du passé. En conclusion, les banques peuvent être assurées d’une livraison satisfaisante du produit.
 
  • WinWebServer d’Auriga, fondé sur une architecture orientée services, offre une plateforme bancaire vraiment omnicanal
La voie de l’avenir est une intégration omnicanal et cross-canal complète pour les banques qui souhaitent entretenir une relation de qualité avec leurs clients. Avec la migration continue des transactions du guichet au libre-service, une solution avancée est un besoin essentiel. Après l’intégration des canaux internet et mobile, le nouveau défi est d’intégrer l’agence bancaire dans le modèle omnicanal. Selon l’enquête mentionnée ci-dessus sur l’intégration entre GAB et canal mobile réalisée en octobre 2014 par ATMMarketplace, 54 % des banques dans le monde avaient déjà un programme de transformation de leurs agences. Celles-ci continueront à tenir une place importante dans leurs prochains plans d’investissement dans leurs canaux de distribution.
 
Transformation des agences et le futur : le rôle du logiciel de GAB multi-constructeurs
 
Les plans de transformation des agences impliquent de profondes évolutions des réseaux, de l’aménagement des agences, des conseillers, des processus et des technologies. Ils donnent également lieu à de nouveaux modèles de matériel affectant les systèmes de guichet ainsi que de libre-service.
 
Les banques devront donc prendre d’importantes décisions et faire des choix difficiles quant aux nombreuses nouvelles options en matière d’équipement. Au-delà du juste choix de matériel, il faut décider quel type de logiciel installer sur les automates de libre-service assisté : le logiciel des fabricants de GAB ou des fournisseurs d’équipement de guichet d’agence ? Les établissements financiers doivent-ils relier leurs nouveaux automates de libre-service assisté au système de gestion des guichets d’agence ou au système de gestion des GAB ?
 
Auriga participe à de nombreux grands projets de transformation d’agence actuellement en cours dans de grandes et moyennes banques en Italie et bon nombre d’autres pays en Europe. La plateforme omnicanal WinWebServer permet déjà de gérer les services bancaires mobiles et sur internet, et améliore les services au GAB, aux automates de libre-service et de libre-service assisté. Elle rend les services plus performants, avec la même expérience utilisateur sur tous les canaux, ce qui contribue à fidéliser les clients. Les banques qui ont déjà adopté notre logiciel et notre plateforme omnicanal multi-constructeurs savent que c’est une solution simple et pleine d’avantages. Les résultats sont concrets et appréciables au quotidien !
 

« 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments are closed.