Meilleurebanque.com – Banque et finance : à quoi ressemblera le DAB de demain?

Meilleurebanque.com – Banque et finance : à quoi ressemblera le DAB de demain?

On n’y prête presque plus attention tant ils font partie de notre quotidien. Ils, ce sont les distributeurs automatiques de billets. Ces automates bancaires qui permettent d’effectuer des retraits d’argent à tout moment dans la rue. Aujourd’hui, avec la montée en puissance des moyens de paiement alternatifs, comme le sans contact, leur avenir semble pourtant menacé.

Les distributeurs automatiques de billets en perte de vitesse

Un sondage réalisé par OpinionWay pour le compte d’Auriga, éditeur italien de logiciels bancaires, révèle une baisse de la fréquentation des distributeurs automatiques de billets. 29 % des Français avouent en effet se servir moins souvent de ces automates bancaires au cours des cinq dernières années.

La raison de ce désamour ? Le recul de l’usage du cash, qui s’explique en grande partie par l’émergence de nouveaux modes de paiement alternatifs, comme le sans contact, mais aussi par le succès grandissant de l’utilisation de la carte bancaire.

Dès lors, doit-on s’attendre à les voir disparaître ? Que les « nostalgiques » se rassurent. Les DAB, qui fêteront en juin leurs 50 ans d’existence, n’ont pas encore dit leur dernier mot.

L’étude explique ainsi que 95 % des utilisateurs se disent satisfaits de leur expérience sur ces automates, peu importe le type de distributeur utilisé (que le DAB se trouve dans un centre commercial, dans une gare, sur la façade d’une agence, à l’intérieur d’une agence…). Selon ce sondage, « le choix se fait d’ailleurs à 89% selon des aspects sécuritaires et à 87% selon l’offre disponible ».

 

Important
Concernant les services les plus plébiscités, les retraits d’argent arrivent en tête (92 %), devant le dépôt de chèques (45 %) et la consultation de compte (39 %).

Se doter de nouvelles fonctionnalités

Malgré tout, la rude concurrence des paiements en ligne et du sans contact oblige désormais les distributeurs automatiques de billets à évoluer. Les utilisateurs trouvent d’ailleurs les possibilités offertes par les DAB trop limitées, et réclament ainsi davantage de services.

94 % aimeraient par exemple pouvoir effectuer des opérations de dépôts ou de retraits de billets ou de pièces sur les distributeurs. 61 % seraient favorables à des services extra-bancaires, comme la possibilité de réserver des billets de spectacle (43 %) ou de payer ses factures directement depuis un DAB (42 %).

La France semble avoir pris du retard dans ce domaine. Si l’on regarde nos pays voisins, on constate que les banques espagnoles ou italiennes proposent aujourd’hui plus d’une centaine de fonctionnalités, allant des services de base comme le retrait, le virement bancaire, la consultation de soldes et dépôts, à des services plus complexes tels que les services d’achat et de réservation de billets de spectacle, des virements internationaux de type Western Union, des commandes de chéquiers, des recharges de titres de transport ou encore du retrait sans carte. On peut s’attendre à ce que ces services puissent s’exporter rapidement en France afin d’accompagner les établissements bancaires dans leur stratégie orientée clients

Thierry Crespel, responsable commercial EMEA chez Auriga.

 

Article original

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments are closed.