Banques-en-ligne.fr – L’ère des mini-banques est-il arrivé ?

Banques-en-ligne.fr – L’ère des mini-banques est-il arrivé ?

« Tout est mini dans votre vie » claironnait Jacques Dutronc en 1966. Cinquante ans plus tard, la mini-banque pourrait naître de l’arrivée d’une nouvelle génération d’automates !

 

Intégrer des services additionnels dans les nouveaux automates

D’après une étude Opinion Way pour Auriga publiée le 4 mai dernier, 3 Français sur 10 indiquent utiliser moins souvent les automates depuis les cinq dernières années. L’usage plus important de la carte bancaire gratuite est la principale raison. Mais les établissements bancaires cherchent à développer leurs automates pour réduire cette désaffection qui guette. Une solution serait d’en faire de mini-banques en profitant des innovations technologiques qui permettent de redonner de l’intérêt pour ces machines du côté des banques comme du côté des clients.

Thierry Crespel, responsable commercial Europe de l’éditeur de logiciels bancaires Auriga, souligne que « le contexte de refonte des agences, de réorientation des chargés de clientèle vers du conseil à forte valeur ajoutée et les progrès technologiques des automates, qui peuvent désormais se connecter aux systèmes d’information des banques, permettent de déployer des machines bien plus évoluées. ». Certaines banques se lancent ainsi dans l’élaboration de prototypes.

Des kiosques bancaires self-services

Ces mini-banques se présentent sous la forme de larges écrans tactiles où les simples opérations de retrait d’espèces ou de dépôt de chèques sont accompagnées par d’autres services : virement, prise de rendez-vous avec un conseiller, achat de billets de loisir, recharge de téléphone mobile, etc. Les automates seraient ainsi une passerelle entre les applications mobiles des banques et le distributeur jugé par les Français « ennuyeux et pas toujours sûr ».

Les premières expérimentations ont lieu aux Etats-Unis ou encore en Italie. Les acteurs français sont plus circonspects sur cette évolution et axent leur développement sur la banque mobile. Tout juste note-t-on que la Société Générale a travaillé sur des prototypes d’automates de nouvelle génération se concentrant uniquement sur d’autres fonctions en agence pour délester les guichets de certaines tâches.

Néanmoins, l’étude montre que les jeunes entre 25 et 34 ans sont intéressés par l’accès à des services additionnels…soit une cible marketing de choix pour les établissements bancaires.

 

Article original

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments are closed.