Au delà des logiciels d’automates multi-constructeurs

Au delà des logiciels d’automates multi-constructeurs

Une puissance logicielle qui libère le potentiel multicanal et multi-fournisseurs
Les grandes banques poursuivent la transformation de leur écosystème par l’introduction de nouvelles technologies qui procurent une expérience client riche et personnalisée. L’automatisation accrue des espaces libre-service réduit les coûts d’exploitation et apporte de la valeur ajoutée à toutes les parties prenantes. Aujourd’hui plus que jamais, ce sont les logiciels qui alimentent cette évolution de l’excellence du service.
 
Les nouvelles solutions multicanales répondent aux exigences de la banque en ligne
Le rêve en matière de services bancaires c’est notamment un service sans discontinuité sur tous les canaux (agence, internet et mobile), qui s’adapterait automatiquement au contexte de chaque client et s’enrichirait facilement au gré de l’évolution des besoins de la banque et de ses clients.Par bonheur, le rêve d’antan est devenu réalité, grâce aux stratégies multicanales qui apportent de plus en plus une dimension humaine aux interactions virtuelles, renforçant constamment la qualité de la relation client, au bénéfice des banques ainsi que des utilisateurs.
La pression concurrentielle dans le secteur bancaire pour séduire et fidéliser les clients est plus intense que jamais. Les stratagèmes traditionnels du marketing sont en passe de devenir inefficace auprès de consommateurs plus avertis et exigeants, s’attendant à des services qui répondent à leurs besoins où qu’ils se trouvent, chez eux, au bureau ou sur la route. Dans cette nouvelle ère, pour bon nombre de consommateurs le visage de leur banque est l’écran de leur smartphone plutôt que le sourire accueillant du conseiller en agence. Avec cette nouvelle donne, les banques doivent abandonner les modèles traditionnels de canaux de service évoluant indépendamment pour adopter une approche multicanale cohérente, orientée clients, qui leur donne un accès omniprésent à des services attractifs partout, à tout moment.
Fort heureusement, il existe aujourd’hui des solutions multicanales modernes, satisfaisant tous les besoins complexes de la banque en ligne. De plus, la capacité à personnaliser les services pour répondre aux besoins spécifiques du client permet à la banque d’ajouter une dimension « humaine » à ses canaux virtuels, renforçant ainsi la qualité de la relation client et la satisfaction mutuelle.
 
Les banques aspirent à être indépendantes des constructeurs
Les coûts du matériel chutent dans de nombreux domaines, et le secteur bancaire n’y fait pas exception. La prolifération de smartphones, tablettes tactiles et autres inventions,telles que le wearablecomputing, offre de nouvelles options passionnantes en matière de libre-service. Le marché conventionnel des automates se trouve également transformé par certains nouveaux entrants, dont la réputation en plein essor en fait des menaces sérieuses pour les « Big 3 » historiques. Cet environnement fortement dynamique est positif pour les banques, qui devraient profiter d’une myriade de nouvelles opportunités issues de la fusion d’Internet et de technologies de service émergentes. Toutefois, les banques ne peuvent pleinement exploiter ces opportunités qu’en adoptant la bonne stratégie logicielle, notamment fondée sur le principe d’une assistance indépendante, multi-constructeurs. Alors seulement la banque obtiendra-t-elle une intégration totale,efficace et abordable de ses services sur tous ses canaux, quelle que soit l’infrastructure matérielle sous-jacente.
Il est néanmoins vrai que le bon matériel restera un ingrédient important de toute stratégie de libre-service.Mais il est tout aussi vrai que le matériel sera de plus en plus un produit de consommation courante. On comprend que les banques cherchent à rester indépendantes et préfèrent un logicielmulti-constructeurs pour conserver leur liberté d’achat en cette période émergente de guerre des prix entre fournisseurs. De plus, il est logique que les éditeurs de logiciels indépendants s’engagent sans réserve pour fournir des solutions vraiment indépendantes du matériel, offrant le meilleur en termes de qualité, robustesse et polyvalence. Les éditeurs de logiciels n’ont tout bonnement pas d’autres sources de revenus alternatives, leur survie dépend littéralement de l’efficacité de leurs logiciels à fournir de véritables avantages commerciaux durables à leurs clients.
 
La banque multicanale est potentialiséeavecWinWebServer d’Auriga
Cette philosophie d’excellence multicanale, non tributaire du type de matériel, est au cœur de l’activité d’Auriga depuis plus de vingt ans. WinWebServer (WWS) d’Aurigafigure au premier plan du service bancaire multicanaldansun marché bancaire italien fortement innovateur et concurrentiel. WWS est le moteur de la stratégie de grandes entreprises telles que IntesaSanpaolo, Poste Italiane, Cariparma, Cartasìet Banca Marche.Dans chaque contexte, WWS est à mêmed’isoler et de protéger de modifications du matérielles investissements réalisés par la banque, et donne aux clients d’Auriga une entière liberté de déploiement de nouveaux services sur toute combinaison de matériel de libre-service (automates, dispositifs de dépôt et recyclage, tablettes, smartphones ou caisses automatiques).
L’architecture orientée services de WWS facilite l’intégration avec tout environnement de banque. Une autre fonctionnalité distinctive est la capacité à développer un nouveau service une première fois et de le déployer sur de multiples canaux différents, ce qui donne une expérience bancaire sans discontinuité au client quel que soit le canal de son choix. En conséquence les banques peuvent facilement proposertoute une variété de services rémunérateurs, comme le paiement de frais de taxes, de droits d’inscription universitaires, de billets pour un match de football, de l’abonnement aux transports en commun, ou encore des virements par Western Union.
L’approche novatrice d’Auriga a été récompensée par le marché. WWS est aujourd’hui la solution de banque multicanale et d’intégration de canaux la plus utilisée, avec une part de marché de plus de 64 % en Italie et plus de trente mille automates gérés par WWS d’Auriga. 

« 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments are closed.