La RGPD, une véritable opportunité pour renforcer le relationnel des banques avec leur client

La RGPD, une véritable opportunité pour renforcer le relationnel des banques avec leur client

Tout le monde a pu constater l’impact de la RGPD sur les entreprises. Ces dernières ont complètement revu leurs pratiques en matière de protection des données et de la vie…

Tout le monde a pu constater l’impact de la RGPD sur les entreprises. Ces dernières ont complètement revu leurs pratiques en matière de protection des données et de la vie privée et un nombre incalculable d’heure ont été consacré à la préparation à cette nouvelle règlementation avant sa date limite de lancement. Si la RGPD est à prendre au sérieux par les banques c’est aussi à cause de ses implications concernant le comportement des consommateurs face à leurs données personnelles. Si la banque reste l’un des secteurs dans lequel les français ont le plus confiance puisque, selon une étude Deloitte 66 % des personnes interrogées maintienne cette confiance et 41% des répondants ont confiance dans le système bancaire en général, le secteur est directement concerné par cette nouvelle règlementation. Il doit rester très vigilant pour préserver la confiance de sa clientèle et veiller à réduire les risques liés à son activité.

Pour une meilleure transparence

Avec la mise en place de la RGPD, les entreprises doivent revoir la manière dont elles traitent les données personnelles de leurs clients. En effet, les consommateurs sont de plus en plus méfiants quant à la collecte de leurs données personnelles.

Sur le secteur bancaire, une étude de La Boston Consulting, révèle que 87 % des français ne sont pas prêts à partager leurs informations financières. Les banques ont donc de gros efforts à déployer pour inciter les consommateurs à changer d’avis. La première étape de cette transformation passe par l’acceptation et le respect des volontés de leurs clients qui ne désirent pas toujours partager leurs données. Pour remédier à cela, les banques ne peuvent plus se cacher derrière leurs conditions ou leur politique de confidentialité. Elles doivent mettre à disposition de leurs clients des moyens faciles de comprendre et leur énoncer clairement ce qu’elles projettent de faire avec leurs données. La RGPD est une opportunité pour les banques de renforcer la confiance de leurs clients et des prospects en misant sur la transparence de leurs activités.

Une exploitation de la donnée précise et à usage unique

Les banques ne devraient recueillir que les données spécifiques dont elles ont besoin. Les données ne sont utiles que si elles sont significatives et peuvent être analysées. Bien qu’il puisse être tentant de recueillir autant de données que possible, le but est de les utiliser à des fins d’analyse ou d’action. À titre d’exemple, WWS Customer Management d’Auriga, utilise les données collectées pour aider les agences bancaires à devenir plus efficaces en réduisant les temps d’attente et en aidant les conseillers à fournir un meilleur service. Les banques doivent donc s’assurer qu’elles ne recueillent que les données dont elles ont besoin.

Par ailleurs, les consommateurs étant de plus en plus protecteurs envers leurs données, le fait de leur demander des informations supplémentaires et potentiellement inutiles, accroît le risque de suspicion ce qui peut se traduire par un refus du consommateur en question de s’y soumettre ou, pire encore, un refus de devenir client.

Une date de péremption pour les données

Pour les banques, il peut être également tentant de conserver les données des clients même s’ils ont fermé leur compte au sein de leur agence. Le désir de vouloir les reconquérir et de continuer à communiquer avec eux, peut s’avérer être une mauvaise stratégie car pour les clients il n’y a qu’une très mince frontière entre la proximité et l’agacement que ce type de comportement peut engendrer. Il s’agit d’être raisonnable dans l’usage de ces données et de savoir lâcher prise avant de devenir contreproductif.

Les banques n’ont pas attendu la RGPD pour accorder de l’importance aux traitements des données personnelles, mais ce nouveau dispositif vient renforcer leur action de transparence pour davantage de confiance de la part de leurs clients. Sur du long terme, la RGPD pourrait avoir un effet positif sur toutes les entreprises et notamment sur le secteur bancaire, il ne reste donc plus qu’à se saisir de ces nouvelles opportunités.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments are closed.